Le drôle de monde

02 décembre 2019

Un nouveau challenge automobile

Le nouveau directeur général de Nissan a annoncé lundi qu'il ramènerait les bénéfices du deuxième plus grand constructeur automobile du Japon et poursuivrait son alliance avec Renault sans renforcer les liens monétaires avec son épouse française. Lors de sa première journée de travail officielle à la barre de Nissan, Makoto Uchida a déclaré qu'inverser le chiffre d'affaires de la société et que ses bénéfices allaient devenir une priorité absolue. "Les liens de capital-investissement plus étroits avec Renault ne sont généralement pas un concentré à court terme", a déclaré Uchida à la presse à Yokohama. Uchida est le troisième PDG de Nissan cette année alors qu'il cherche un nouveau leadership dans la foulée de l'arrestation et du limogeage de l'ancien président-directeur général, Carlos Ghosn. Ghosn, qui a été arrêté à Tokyo environ un an plus tôt, est accusé de s'améliorer illégalement d'environ 5 millions de dollars. Il continuera à rejeter toutes les dépenses, en leur téléphonant dans le cadre d'une campagne «d'attaque au dos», car il attend le procès. Nissan supporte également des coûts de sous-déclaration du remboursement de Ghosn de 9,1 milliers de yens (85 millions de dollars) sur 10 ans. Ghosn est certainement le concepteur de l'alliance des deux années sur 10 entre Nissan et Renault. La bonne nouvelle est que Uchida suit une voie fragile en cherchant à reprendre les avantages de la relation sans avoir à entrer dans une fusion complète. Renault est propriétaire de 43% de Nissan, ce qui a vraiment aidé le redressement 20 ans en arrière. Certains dirigeants de Renault souscrivaient en réalité à l'idée d'une fusion absolue, mais Uchida, comme son prédécesseur Hiroto Saikawa, qui avait démissionné en septembre, préférerait conserver l'autonomie de Nissan au niveau réalisable. L'alliance comprend désormais également Mitsubishi. Après le licenciement de Ghosn à la tête de chaque Nissan et de Renault, les deux entreprises ont divergé d'un compte à l'autre dans le tableau des directeurs de Nissan. En réalité, les liens étaient encore plus tendus avant cette année. La proposition de fusion entre Renault et Fiat Chrysler Automobiles est tombée sur la lumière. Il a ensuite été abaissé. FCA envisage déjà une fusion avec le constructeur automobile français PSA Groupe. "L'alliance doit profiter à chacun de ses amoureux en termes de revenus et de bénéfices", a déclaré Uchida lundi. "Nous devons ré-analyser ce qui a travaillé pendant un certain temps et ce qui n'a pas bien fonctionné ces dernières années." Uchida a déclaré qu'il se fixerait des objectifs "ambitieux mais réalisables" et resterait concentré sur le développement d'articles et les technologies de pointe. Je vous laisse lien vers le spécialiste de l'organisation d'un challenge commercial.

Posté par jcormant à 17:14 - Permalien [#]

12 novembre 2019

Une overdose d'adrénaline

La semaine dernière, j'ai assouvi un vieux fantasme : j'ai effectué un vol à bord d'un avion de chasse. J'avais déjà exécuté un baptême dans un avion de tourisme l'année dernière, et croyais donc être préparé. Mais comme j'ai pu l'observer sur place, un vol en avion de chasse ne ressemble en rien à un vol à bord d'un appareil traditionnel. Le fracas des réacteurs, par exemple, est assourdissant. Si vous pensez que le bruit des moteurs dans un appareil classique est déjà puissant, multipliez ça par 2 et vous commencerez à comprendre ! La sensation qu'on y éprouve tout du long est également très différente. Vous vous souvenez de la vague sensation d'écrasement qu'on perçoit au décollage d'un avion de ligne ? Eh bien, on la ressent en permanence, dans un avion de chasse. Et c'est la sensation la moins brutale ! Vous avez déjà vu un vol sur un avion de ligne, vous ? Le pilote a commencé par un vol à basse altitude mais s'est conclu sur une séance d'acrobaties aériennes où j'ai vu toute ma vie défiler... plus d'une fois ! Impossible d'évoquer une expérience comme celle-là. J'ai eu droit à la totale. Vol sur le dos, breaks, looping, immelmann... D'un point de vue physique, c'est trop violent, par moments. Les g sont violents et vous font passer de +5G à -1g en une poignée de secondes. Je crois que l'organisme n'est pas fait pour supporter des chocs aussi excessifs. L'appareil allait parfois si vite que mon visage était aplati par la vitesse ! Je devais contracter les muscles en permanence rien que pour éviter le blackout ! Et lorsqu'on a pris le chemin du retour, j'étais courbaturé comme jamais auparavant. En clair, j'ai eu droit à des sensations extrêmes au point d'en être patraque. Et néanmoins, je le referais sans hésiter une seule seconde, si on m'en donnait l'occasion ! En tout cas, si vous pensez vivre une expérience aussi folle, il vaut mieux être conscient d'une chose : on en prend plein la quiche ! Pour en savoir davantage, je vous recommande la lecture du site sur cette expérience de baptême en avion de chasse qui est très bien fait sur ce sujet.

aviondechasse (40)

Posté par jcormant à 16:37 - Permalien [#]
04 novembre 2019

Un athéiste dans les Emirats

Mark Aveyard, psychologue social aux Émirats arabes unis, estime que certaines attitudes changeantes à l'égard de la religion (du moins aux EAU) pourraient être liées à des changements dans la manière dont les gens sont encouragés à penser, que ce soit dans l'éducation ou au travail. "Ils étudient ou travaillent dans des organisations où ils sont encouragés à être audacieux, perturbateurs, innovants, créatifs, non conventionnels - dans les domaines des affaires, de la technologie, du divertissement, des universitaires, etc. Ils sont récompensés pour avoir remis en question les idées reçues." compartimenter ces attitudes plus critiques, il a amené certains à repenser leur religion, a déclaré Aveyard. "Donc, il y a maintenant plus de jeunes qui remettent en question et doutent, mais ils le font en privé." Pour les non-croyants comme Yaseen qui sont plus déterminés à exprimer leurs opinions, Internet constitue désormais une communauté et un forum pour la formation d'une identité athée. Les groupes arabes de Facebook qui font la promotion de l'athéisme peuvent atteindre des dizaines de milliers d'adeptes avant d'être ciblés par les «cyberjihadistes». (Un Blumner souligne que la traduction en arabe du livre de Dawkins, The God Delusion, aurait été téléchargée par plus de 10 millions de personnes. 30% des téléchargements (3 millions) en provenance d’Arabie saoudite. "Cela montre que vous avez un appétit énorme pour comprendre le doute religieux, explorer le doute religieux, affirmer le doute religieux", a-t-elle déclaré. Certains chefs religieux et politiciens espèrent réglementer l'athéisme avec une rhétorique de plus en plus ardente et des lois plus strictes. L’Égypte, par exemple, criminalise déjà l’acte de blasphème, ce qui a conduit à la condamnation récente d’un informaticien âgé de 29 ans pour avoir dirigé une page Facebook sur l’athéisme. Mais fin décembre, le gouvernement égyptien a annoncé son intention d'étendre ces lois, de sorte que l'incrédulité soit incriminée, même si la personne ne déclare ni ne promeut activement l'athéisme. (Bien que la manière dont cela pourrait être appliqué dans la pratique reste à déterminer). Bien que certaines organisations comme Amnesty International aient défendu la cause de certaines personnes, le programme Secular Rescue de CFI a été créé pour s'attaquer au problème mondial plus vaste. Le soutien qu’il offre est en grande partie diplomatique, financier et juridique: tirer les ficelles avec les agences gouvernementales, organiser le transport des victimes potentielles et payer les coûts de l’installation dans un nouveau pays. Depuis 2015, il a permis de sauver 30 personnes, dont Ahmedur Rashid Chowdhury (également connu sous le nom de Tutul), choisi par Margaret Atwood pour le prix PEN International Writer of Courage en 2016. L'année précédente, il avait subi une attaque à la machette presque fatale. par les insurgés au Bangladesh, après quoi Secular Rescue a aidé sa famille en Norvège. Avec suffisamment de fonds, le groupe espère en aider beaucoup plus. Au-delà de la création de ces voies d'évacuation, Secular Rescue fait également campagne pour que des organismes tels que l'ONU protègent le droit des athées d'exprimer leurs la liberté de conscience. Blumner, par exemple, a récemment rendu visite au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies pour discuter des préoccupations grandissantes en Malaisie, après qu'une éruption de persécution athée en août ait été sanctionnée par le gouvernement. Elle dit que la situation critique des non-croyants est négligée par les politiciens de sociétés apparemment laïques, ce qui signifie que les activistes travaillant pour le compte des athées persécutés luttent souvent pour obtenir le soutien nécessaire. "Une partie du problème est que les gens n'aiment pas les athées et qu'il est difficile de protéger un groupe que vous n'aimez pas." C'est même le cas aux États-Unis, où l'affirmation de Blumner est corroborée par une série d'études menées par le psychologue Will Gervais de l'Université du Kentucky, qui a décrit les athées comme «l'un des groupes les plus détestés aux États-Unis», même ils ne font face à aucune persécution soutenue par l'État. Son travail est centré sur une mesure de préjudice bien acceptée qui teste à quel point les gens associent implicitement certains actes à des représentants d'un particulier.

Posté par jcormant à 08:44 - Permalien [#]
04 octobre 2019

Barcelone et la fondation du Qatar

Barcelone a signé un contrat de football pas cher avec la Fondation du Qatar Barcelone a signé avec la Qatar Foundation un contrat portant sur des maillots de football bon marché représentant moins de 10% des recettes publicitaires du budget total. Alors, la coopération en vaut-elle la peine? Je pense que cela n'en vaut pas la peine, car la publicité des chemises de vente porte atteinte au caractère unique de ce club Basset, une caractéristique unique n'a pas de prix. Parrain de Barcelone dans la dernière chronique sur Barcelone, la publicité de poitrine a soulevé des critiques, l'histoire, Barcelone jamais dans leurs chemises sur la publicité. Même dans ce cas, ils ne sont pas affectés car ils peuvent faire face à ces recettes publicitaires géantes. Mais maintenant, Barcelone décide de cette tradition de budgétiser 6% ou 7% du montant vendu, cela donne le plus bas humain? N'ont-ils pas d'autre moyen d'augmenter leurs revenus? Le QI de gestion du titulaire est-il supérieur à celui de la direction précédente parce qu'il a trouvé un nouveau flux de revenus? La situation financière du club ne peut pas devenir une chemise souillée. Si la direction en place pense qu'il est intelligent, j'aimerais poser la question suivante: avez-vous fait un monde que 99,9% des clubs font, c'est l'intelligent? Les recettes publicitaires des chemises Barca, les plus élevées au monde, c'est parce qu'elles sont la meilleure équipe du monde. C'est l'un des crédit? Dans l'ensemble, si vous avez des caractéristiques uniques à Barcelone perdues lorsqu'elles apportent un budget équivalent à 80% ou 60% de leur revenu, alors je n'ai rien à dire, mais maintenant ce chiffre ne représente que 6% du budget ou 7 %, Je pense que ça n'a pas de sens. Barcelone a vendu les pratiques publicitaires de Jersey au Club est une honte, mais aussi l'histoire de son développement. Barcelone est le pays et le fournisseur du maillot de football en gros, mais ils auraient dû utiliser un autre club aussi laid pour augmenter leurs revenus, cela me surprend vraiment. Le club n'a-t-il actuellement aucune direction en plus d'autres idées? Une autre question est: pourquoi devraient-ils s'inscrire 5 ans plus tard? C'est 6 ans. Sur la base de mon expérience dans le contrat, maintenant un contrat apparemment lucratif, mais après quelques années, il sera dévalué. En outre, plusieurs années après la participation de Barcelone à de telles activités, la valeur est probablement plus élevée qu'aujourd'hui. Je pense absolument pas la peine. Barcelone est un club unique, c'est le football, le modèle de club, développer un joueur d'entraînement de jeunes pour des gens qui font l'envie des autres clubs du monde. Barcelone atteint son apogée aujourd'hui, au lieu du crédit d'une personne, ce n'est pas une lubie, mais quelques générations en une accumulation de résultats d'années. L'argent est important, mais il ne pouvait pas arriver à ces choses, mais aussi pour ne pas réussir. Si nous regardons l'Europe et le monde entier, nous savons qu'il est difficile de garantir que le succès de ces grands clubs ne soit pas toujours le meilleur. Les équipes de football américaines ont besoin de bons joueurs, de bonnes idées et du style de football. Barcelone dans le football a donné un exemple en abandonnant les recettes publicitaires des chemises qui devraient devenir un exemple pour tous. Pas parfait, tous les gestionnaires de session font tous des erreurs, l'erreur n'est pas possible. Cependant, si vous le souhaitez, et que d'autres clubs sont aussi stupides, cela ne vaut pas la chandelle. Imaginez, si vous vendez la chemise publicitaire est vraiment un bon choix, pourquoi la direction précédente n'avait pas? vous savez, le maillot appartient à tous les drapeaux du Fonds des Nations Unies pour l'enfance de Barcelone !, Barcelone ne génère pas non plus de revenus, mais également un versement annuel de 150 millions d'euros. Si la situation financière de Barcelone est si mauvaise, la coopération avec le Fonds des Nations Unies pour l'enfance devrait également être annulée. La différence est que cette fondation représente des choses et des agences commerciales. Puisque la situation financière de Barcelone n'est pas mauvaise pour renoncer à la coopération avec le Fonds des Nations Unies pour l'enfance, la publicité maintenant vendue à Jersey devient encore plus répréhensible. Autre club a commencé tôt à vendre la publicité de la chemise, Barcelone a été le dernier à choisir cette voie, qui dit? Barcelone était le dernier trouvé l'approche du revenu? Quelqu'un a dit que j'étais des idéalistes, que je suis un romantique ou que ma philosophie de football est de nous améliorer et de nous perfectionner constamment, alors que Barcelone est désormais en mode fiable, mais qu'il peut encore être amélioré. Retrouvez plus de renseignements sur l'organisateur de cet incentive à Barcelone

Posté par jcormant à 13:30 - Permalien [#]
25 juillet 2019

Pilote de GT

J'adore conduire, mais je trouve qu'au quotidien, ce n'est pas si agréable que ça. Parce que la conduite sur route offre son lot de frustrations. Dans l'immense majorité des cas, il ne se passe cent mètres sans qu'on se retrouve stoppé dans son élan par une voiture conduite par un petit vieux ou par un cédez le passage en permanence, ce qui fait que vous avez envie de hurler. De fait, je désirais depuis un moment de piloter sur un circuit automobile, histoire de pouvoir lâcher le pilote qui sommeille en moi. Ce que j'ai réalisé au cours d'un stage il y a quelques jours sur une Ferrari F430. Ce stage hors du commun s'est déroulé sur piste, et j'ai adoré les sensations de conduite. J'ai surtout apprécié les accélérations. C'est carrément brutal qu'on se retrouve scotché au siège. On a le sentiment de chevaucher un tigre. Avec ma Peugeot 3008 ! Mais vu tous les virages que compte un circuit de course, on passe son temps à freiner. Le circuit n'a qu'une seule ligne droite, mais à vrai dire, il faut à peine deux secondes à peine pour la traverser. En fait, on enchaîne les accélérations extrêmes et les freinages bien bourrins. C'est un pur moment de bonheur, même si c'est usant: je peux vous garantir qu'en quittant ce bolide, j'avais le dos en compote. Bref, vous l'aurez compris : c'est à une expérience inoubliable : pour moi, ça fait partie de ces aventures qu'il faut essayer au moins une fois dans sa vie. Voire deux fois. Car en ce qui me concerne, je ne compte pas en rester là. Cette petite merveille prend tellement de temps à maîtriser qu'il faut bien un second stage pour en profiter parfaitement... Femme, si tu lis ces lignes, voilà une idée cadeau pour mon anniversaire...  Pour ceux qui ont envie de prendre la route, je vous mets le lien vers le site où j'ai trouvé mon stage de pilotage GT au circuit. Différentes voitures sont proposées, mais je vous recommande vivement la Ferrari F430  !Pour en savoir plus, je vous recommande la lecture du blog sur cette expérience de stage de pilotage Aston Martin qui est très bien fait sur le sujet.

aston (2)

Posté par jcormant à 16:21 - Permalien [#]

24 juillet 2019

Un roadtrip à Oman

C’est très accessible. Je vous recommande de réserver votre voiture de location sur RentalCars pour bénéficier des meilleurs tarifs. Vous pouvez trouver une voiture basique à environ 30 euros la journée pour votre road trip. Plus loin dans ce billet sur le road trip au sultanat d’Oman, j’évoque la question du choix du type de voiture (4×4 ou non) en fonction de l’itinéraire retenu pour votre road trip à Oman ! Attention, je vous déconseille de réserver une voiture auprès d’Europcar. En effet, j’ai eu un gros souci au sultanat d’Oman avec eux : impossible de récupérer ma réservation pourtant prépayée. Et bien sûr, aucun remboursement … Méfiance ! C’est d’ailleurs la raison d’être de ce billet sur les préparatifs d’un voyage à Oman ainsi que des autres billets du blog portant sur le sultanat d’Oman. Néanmoins, si vous n’avez pas le temps ou l’envie de préparer votre road trip à Oman par vous-même, je vous conseille de vous tourner vers l’agence Evaneos. Ils pourront vous proposer un devis basé sur un road trip correspondant à vos attentes ou même sur un itinéraire sur mesure pour Oman. A noter, les devis sont gratuits !

Posté par jcormant à 08:30 - Permalien [#]
20 mai 2019

Devenir pilote de compagnie aérienne virtuelle ?

Notre toute nouvelle expérience de simulateur, SimX, est le cadeau idéal pour quiconque souhaite piloter un avion sans quitter le sol! Chaque expérience est menée sous la supervision de nos instructeurs hautement qualifiés et expérimentés qui vous guideront à travers chaque session. Notre simulateur de mouvement complet recrée les sensations de mouvement et de sensation de vol d'un avion réel avec des conditions météorologiques parfaitement réalistes et des visuels enveloppants offrant des détails de paysages entièrement panoramiques de la plus haute qualité avec le simulateur Redbird MCX, unique en son genre. trouvé au Royaume-Uni. Que puis-je attendre de l'expérience du simulateur de vol? Tout au long de votre expérience sur sim, vous pourrez piloter l'appareil avec une vue à 180 degrés ainsi qu'un cockpit en verre complet et fonctionnel doté de toutes les commandes d'un avion réel. Notre SimX est idéal pour tous ceux qui souhaitent prendre le contrôle d'un avion, essayer quelque chose de nouveau ou expérimenter le sentiment et la liberté de voler une étape avant d'acheter l'une de nos leçons d'essai de notre flotte d'avions légers. Quoi que vous décidiez, votre expérience sera garantie avant tout! Existe-t-il des restrictions sur l'expérience du simulateur de vol? Nos expériences de simulation de vol à l'aéroport de Bristol sont ouvertes à tous les âges. Les enfants bien élevés sont les bienvenus pour prendre les commandes. Nos instructeurs expérimentés sauront vous expliquer les commandes et vous garantir une bonne expérience, quel que soit votre âge! Nous proposons également des leçons d'essai aux plus aventureux qui ne craignent pas de quitter le sol. Comment réserver une expérience de simulation de vol? Au départ, vous devez choisir la durée de l'expérience de simulateur de vol. Notre expérience de simulateur de vol de 30 minutes vous permettra de faire un vol virtuel court depuis l'aéroport de Bristol. Sinon, notre expérience de simulateur de vol de 60 minutes vous permettra de voler plus loin, de vous permettre de voir plus et pratiquer diverses manoeuvres. Nous proposons également une expérience de simulateur de vol et un forfait repas qui est vraiment un cadeau formidable. Le destinataire prendra les commandes dans le simulateur pendant 30 minutes, puis dégustera un fantastique déjeuner dans The Flight Lounge. Une fois que vous avez choisi la leçon d'essai qui correspond à vos besoins, entrez le nom du destinataire et l'option Ajouter au panier. Vous devrez ensuite passer à la caisse. Une fois le paiement effectué, vous recevrez par e-mail un voucher d'essai, que vous devez imprimer et emporter le jour de votre vol. Rien de plus simple! A lire sur le site du vol en simulateur.

Posté par jcormant à 08:38 - Permalien [#]
17 mai 2019

Les possibilités alimentaires de l’impression 3D

En analysant tous ces facteurs et en les modifiant, les chercheurs peuvent trouver les environnements de croissance idéaux pour les plantes - et simuler différents environnements pour voir comment les plantes réagissent à ces environnements. M. Harper utilise cette technologie dans le cadre d’arrangements avec des entreprises comme Ferrero SpA, propriétaire de Nutella. L'objectif: trouver de nouvelles régions où les cultures peuvent pousser en imitant les climats des chambres de culture. Il utilise également des ordinateurs pour recueillir des données sur les climats produisant les fruits et les légumes les plus savoureux ou les plus nutritifs. «C’est une manière fondamentalement différente de penser à l’endroit où nous plantons les choses et pourquoi», dit-il. Nutella est à la recherche de nouveaux endroits pour cultiver des noisettes car la grande majorité d'entre elles sont cultivées en Turquie. Lorsque les conditions climatiques les endommagent, comme en 2014, les prix ont monté en flèche. Normalement, la société planterait des parcelles d’essai dans différents environnements réels en dehors de la Turquie, mais cela «coûterait beaucoup et prendrait beaucoup de temps», déclare M. Harper. «Nous pouvons simuler 10 candidats et voir lequel réussit le mieux en moins de la moitié du temps. " À l'avenir, les agriculteurs seront en mesure d'utiliser les données recueillies à partir de tests afin de voir immédiatement si leur culture pousserait bien dans certaines conditions. «Vouloir concevoir vos produits de la meilleure manière possible, avec le meilleur goût et le plus efficace possible, est une formidable capacité», explique Maria Velissariou, responsable scientifique et technologique de l'Institute of Food Technologists, une société professionnelle.

Posté par jcormant à 08:40 - Permalien [#]
21 mars 2019

Croissance à Bakou

La manière dont les politiques gaspillent les richesses publiques pour soutenir des entreprises mourantes m'a toujours stupéfait. Un symposium auquel j'ai participé il y a quelques jours, m'a rappelé combien cette aide du gouvernement était inconsciente. Est-il vraiment utile d'insister sur le fait que les tentatives des politiques d'élire lui-même les secteurs d'avenir ont déja trop souvent mené à l'échec. Après tout, en quoi nos élites seraient-elles mieux formées pour opérer ce choix que le marché, qui réunit après tout des milliards de consommateurs ayant chacun leurs propres appétits ? Les allocations sont, à mes yeux, une forme de suffisance. Les élites qui diagnostiquent à quoi devrait ressembler le futur. A votre avis, quelle est la probabilité que nos têtes pensantes aient découvert en Marc Zuckerberg de Facebook ou Bill Gates de Microsoft avant l'heure et les reconnaissent comme de futurs pontes en matière des technologies promises à un avenir ? Non, nos élites ne sont vraiment pas les mieux positionnées pour discerner les idées à venir. Mais dans ce cas, sont-elles futiles ? Doivent-elles attendre que le progrès, la technologie, l'innovation, la croissance tombent du ciel ? Sûrement pas ! Les administrations sont en effet très bien placées pour veiller à constituer de conditions optimales à l'apparition de capital : l'innovation, la recherche fondamentale et appliquée, l'entreprenariat et le libre marché. Dans les faits, ces conditions englobent un enseignement d'excellence, une justice ef?cace et enfin la liberté du libre marché. La classe politique a donc un rôle crucial à jouer dans la matérialisation de la prospérité. Ce rôle consiste principalement à instituer les facteurs environnementaux qui inclinent à la compétition et la créativité. C'est une illusion de présumer que, par le simple octroi de subventions, les autorités pourraient faire sourdre de la richesse en claquant des doigts. Voilà, en somme, la conclusion à laquelle aboutissait ce symposium: le progrès et l'innovation ne sont pas élaborés par les autorités et leurs subventions. Ils émergent grâce au libre marché et de la libre concurrence. Davantage d'information sur ce séminaire entreprise à Bakou en surfant sur le site web de l'organisateur.

Posté par jcormant à 14:25 - Permalien [#]
15 mars 2019

Un coup de force

Après ce coup de force d’une opposition sortie de sa torpeur et de ses divisions, deux questions fondamentales… Que fera l’armée ? Que fera l’international ? Une intervention des États-Unis serait une tragédie. Mais aussi, elle donnerait des excuses à ceux qui veulent éviter le procès nécessaire du chavisme, et toujours tout expliquer par les « ficelles de l’étranger ». Ce procès doit pouvoir être mené par les Vénézuéliens, sans ingérences extérieures. Quant à l’armée, elle a réaffirmé son soutien au régime. Mais d’une façon qui aurait pu être plus ferme, et plus immédiate, après les grandes manifestations du 23 janvier. Les craquements dans la cohésion du pouvoir officiel à Caracas restent une hypothèse. Ils pourraient monter, de bas en haut dans la hiérarchie militaire : s’il y a sortie de crise, elle passera sans doute par là. Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les Emirats savent être discrets sur leurs projets. Depuis une bonne dizaine d’années, il se constitue un patrimoine hôtelier en rachetant des fleurons parisiens comme le Royal Monceau, le Peninsula. Il s’empare aussi de bureaux place Vendôme et d’immeubles sur les Champs-Élysées. Adia a, par exemple, acheté 60 000 m2pour 500 millions d’euros à Levallois. Le Qatar passe cette année la vitesse supérieure. Il achète des quartiers entiers. Fin février, en effet, son fonds souverain est devenu propriétaire d’un quartier de Milan, Porta Nuova, dont il détenait déjà 40 %. Les parts ont été rachetées à Hines, à l’assureur UnipolSai et à plusieurs fonds d’investissement. Le quartier Porta Nuova compte 25 bâtiments dont le gratte-ciel Bosco verticale, immeuble résidentiel qui domine Milan. Le montant de la transaction n’est pas connu précisément mais le chiffre de 2 milliards d’euros est cité. Plus faramineuse encore est l’achat du quartier d’affaires londonien Canary Wharf, à l’est de Londres. Ce quartier, qui comprend 35 immeubles de bureaux, abrite les sièges de HSBC, Barclays, JP Morgan, des centres commerciaux et des logements, mais aussi près d’un million de mètres carrés à construire. QIA est devenu premier actionnaire, avec 29 % des parts, en 2009 lorsque Canary Wharf frôlait la faillite. Là encore, le montant de la transaction est un secret bien gardé, mais les experts parlent de 3,5 milliards d’euros. Ce trophée s’ajoute à celui de la tour Shard et du grand magasin Harrods.

Posté par jcormant à 08:30 - Permalien [#]